Interviews

ITW EURO 2016: Emmelyne Ravier, responsable des volontaires

L’UEFA EURO 2016, la plus grande compétition internationale de football après la coupe du Monde, se déroulera en France du 10 juin au 10 juillet 2016. 24 sélections nationales viendront s’affronter dans 10 villes avec dans leur sillage, des millions de supporters et médias qui couvriront l’événement. Pour les accueillir, de nombreux acteurs économiques et publics sont mobilisés depuis plusieurs mois déjà. Parmi eux, les volontaires. Rencontre avec Emmelyne Ravier, responsable du Programme Volontaires de l’UEFA EURO 2016.


Tout d’abord pouvez-vous nous dire quelle est votre mission en tant que responsable du Programme Volontaires ?

Ma mission principale est de recruter 6500 volontaires pour l’Euro. Ces volontaires seront répartis sur les 10 sites qui accueillent la compétition à savoir Nice, Paris, Saint Denis, Lille, Marseille, Saint-Etienne, Lyon, Toulouse, Bordeaux et Lens. Aujourd’hui nous avons déjà reçu 18 000 candidatures mais la campagne de recrutement continue.

 

Quelles seront les missions des volontaires ?

Ils interviendront au sein des stades, des hôtels ou des lieux officiels sur différents domaines d’activités essentiellement liés à l’accueil et à l’information des différents publics : accréditations, logistique, sensibilisation au développement durable par exemple.

 

18000 candidatures pour 6500 heureux élus, la sélection paraît rude. Quels sont les critères pour faire un bon volontaire ?

La motivation avant tout ! C’est vraiment le premier critère même si d’autres entrent bien entendu en compte comme le fait d’être un minimum disponible les jours de match ou encore parler anglais pour certains postes…

Avoir été volontaire sur d’autres événements est également une chose qui retient notre attention. Ceci étant dit, tout le monde est le bienvenu dans cette large équipe : hommes et femmes de tout âge qui viennent de l’univers du sport et d’ailleurs, valides ou en situation d’handicap.

 

UEFA EURO 2016

 

En quoi être volontaire représente un moment inoubliable comme vous pouvez le dire sur vos différents supports de communication ?

Parce qu’il s’agit d’un événement exceptionnel et assez unique. C’est l’occasion pour tout ceux qui y participeront de rencontrer du monde que nous n’aurions pas croisé en temps normal. C’est aussi l’opportunité d’être acteur de l’organisation d’un événement international et participer à un engouement large.

 

Comment s’organise le recrutement des volontaires ?

L’UEFA qui est propriétaire de l’événement a délégué la partie commerciale à la SAS EURO 2016 SAS et a délégué à la Fédération Française de Football (FFF) toute la partie volontaires.

A partir de là une structure ad hoc à l’initiative de la FFF et la Ligue de Football Professionnel (LFP) a été créée pour piloter le programme volontaires de l’Euro 2016. C’est l’association Volontaires 2016. Elle est composée de 35 salariés répartis sur l’ensemble des sites de l’Euro. Ces salariés coordonnent une quinzaine de recruteurs par ville pour aller à la rencontre des candidats. Au siège, je suis accompagnée d’un responsable de communication et d’un responsable logistique.

 

Quels sont les moyens de communication que vous avez à disposition pour vous faire connaître auprès des candidats ?

Pour commencer, certains de nos recruteurs sont d’anciens recruteurs d’autres événements ce qui facilite les choses.

Nous profitons également de la campagne de communication globale autour de l’Euro et de son capital image tout en ayant des outils propres comme notre site internet www.volontaires.euro2016.fr.

Enfin, nous nous appuyons également largement sur le réseau des ligues et districts de football qui diffuse l’information auprès d’un public a priori déjà sensibilisé.

 

Une fois inscrit comment se déroule le processus de recrutement ?

Le candidat doit d’abord s’inscrire en remplissant un dossier à partir du site internet. Il y a ensuite un échange avec les recruteurs par rapport aux lieux, disponibilités et missions qui pourraient le mieux correspondre au candidat. Ce sont des entretiens d’une trentaine de minutes en général.

Une fois retenus, les volontaires connaissent à partir de décembre leur affectation et vont recevoir une formation en deux temps. La première concerne une information générale sur les différentes parties prenantes de l’organisation comme qui est l’UEFA ou qui est la FFF. La seconde partie de la formation est dédiée aux missions plus spécifiquement, par exemple comment accueillir un média.

 

Y a t-il un dispositif une politique de communication particulière dédiée aux volontaires durant l’Euro ?

Tout à fait, nous allons mettre un dispositif de communication transversale en place pendant la compétition en multipliant les rencontres sur site ou via les réseaux sociaux. C’est indispensable pour échanger, motiver et créer du lien.

 

Y aura t-il un après Euro ?

Il y a déjà eu un avant Euro puisque cela fait déjà un an et demi que nous préparons cette opération, et nous espérons que les volontaires prolongeront cette expérience dans les clubs ensuite.


Crédits photos : UEFA EURO 2016
Auteur : Brice Perrochon


 Ecrire un commentaire