Tendances

Glamping : camper n'a jamais été aussi cool !


Le glamping, contraction de « glamour » et de « camping », devient une tendance forte dans l’univers des festivals, notamment anglophones. De plus en plus d’évènements proposent aux participants ce nouveau type d’hébergement de luxe.

Le concept ? Des logis originaux et tout confort à louer le temps d’un spectacle. On retrouve par exemple, des tipis à Coachella, des yourtes au Floydfest, ou encore des podpads au Isle of Wight.


tipi glamping

 

Glamping et tendances touristiques 

Le glamping, bien sûr, n’est pas une tendance propre aux festivals mais est à replacer dans ce nouveau réflexe qui fait jour dans le secteur du tourisme : la recherche d’insolite. Les voyageurs, quelle que soit l’occasion de leur déplacement, boudent de plus en plus les circuits classiques de l’hébergement pour se tourner vers des formes alternatives de location.

Une seule exigence : l’étonnement. Au fur et à mesure que s’éteignent les charmes de la chambre d’hôtel, les logements aux promesses de surprises remportent un vif succès. Dormir dans une cabane, une bulle ou encore une roulotte : telle est la nouvelle demande. Derrière ce succès, on décèle une recherche d’authenticité.

 

Le Glamping : BABA ou BOBO

Cette tendance s’allie parfaitement à l’univers des festivals. En commun, une certaine idée de l’alternatif avec en grande toile de fond l’imaginaire woodstockien. En un sens, le glamping semble réactiver les grandes idées et valeurs cardinales du mouvement hippie : nature, paix, collectivité, nomadisme.

C’est apparemment dans cet esprit que l’on voit donc se recréer, autour des festivals d’aujourd’hui, les images attendues de villages du monde avec ses hameaux de tentes. Regagner la tente, c’est refuser l’hôtel symbole du tourisme de masse. C’est sans doute vrai mais en partie seulement…

Car dans « glamping », il y aussi le mot « glamour » qui pousse quasiment à l’oxymore avec ses connotations plus franchement hollywoodiennes. Si des fantasmes soixante-huitards peuvent subsister derrière le glamping, c’est à la condition de quelques arrangements. On veut bien retrouver la tente mais sans sacrifier son confort. L’ambiance de la grand messe hippie, oui, mais en version luxe : matelas douillets, équipement de pointe et décoration soignée. Le prix, évidemment, n'est plus tout à fait celui du camping traditionnel : les tarifs fluctuent selon le type de bien, mais il faut compter environ entre 150 et 250 euros par nuit minimum pour deux personnes.

 

tente glamping

 

Une opportunité pour les festivals

Les organisateurs des festivals l’ont d’ailleurs bien compris, confortés par les nouvelles attentes de leur cible. Une infographie de Festicket* est plus qu’éloquente à ce sujet et révèle notamment que trois quarts des festivaliers se considèrent comme de véritables touristes. Ils n’hésitent pas à venir de loin et veulent donc profiter totalement de leur voyage. Les spectacles auxquels ils assistent sont certes les déclencheurs de leur venue mais ne constituent qu’un aspect d’une aventure qui se veut plus globale.

Autre corolaire, et de taille, les festivaliers semblent de plus en plus décidés à éviter l’inconfort d’une Quechua plantée dans la boue. Si seulement 8% d’entre eux avaient choisi, en 2013, un hôtel étoilé pour dormir, ils étaient près de 80% à prévoir, pour 2014, ce type d’hébergement.

 

podpads glamping

 

C’est dire s’il y a là une niche que le glamping se fait un plaisir d’occuper ! Car en plus d’être prêts à dépenser, les festivaliers plébiscitent presque à l’unanimité l’idée du package : tickets, activités et hébergement disponibles auprès d’un seul et même interlocuteur. Une véritable aubaine pour les organisateurs qui veulent se démarquer et offrir une expérience complète à leurs publics.

Plusieurs festivals ont rapidement réagi à cette tendance, comme Coachella, qui pour sa dernière édition offrait des tentes climatisées tout confort, avec stationnement privé, lits confortables, et accès VIP, le tout pour 6000 $.

Avec le glamping, c’est toute l’offre et le modèle du secteur qui sont appelés à se transformer et à s’actualiser. L’attractivité d’un festival ne repose plus seulement sur la qualité de sa programmation mais aussi sur les services touristiques annexes qu’il saura proposer pour satisfaire ses cibles et marquer sa différence.


Auteur : Baptiste Franceschini


 Lire les commentaires
  1. Anne /

    Les endroits choisis pour le glamping sont souvent à couper le souffle ! J’adorerai passer une nuit dans un tipi !! Dans une roulotte aussi ceci dit. Bref ces nouveaux modes d’hébergements sont devenus hyper tendances même les campings 5 étoiles s’y mettent maintenant !