Tendances

5 scénographies que l'on retient de la Fashion Week 2015


La semaine dernière, c’était la Fashion week Automne/Hiver 2015 à Paris. En coulisse des défilés, les scénographes se sont activés pour créer des moments de magie. Encore une fois, les décors ont largement contribué à la féerie et au succès des nouvelles collections.

Depuis quelques années, les défilés de la Fashion week ne se résument plus à des vêtements. Musique, lieu et surtout scénographie ont pris une telle importance qu’ils font parfois plus parler d’eux que les collections elles-mêmes.

« Nous sommes dans une culture de l’image et il faut produire des images fortes. Un défilé spectaculaire ne vend pas qu’une collection, mais l’univers tout entier d’une marque », estime le couturier Julien Fournié.

La scénographie des défilés représente donc un enjeu de taille pour la notoriété des marques. Elle consiste à créer un univers autour d’une collection et d’en accroitre l’impact auprès des spectateurs, jouant ainsi le rôle de véritable amplificateur émotionnel.

Retour sur 5 scénographies qui nous ont marqué lors de la dernière édition de la Fashion Week parisienne.


1 - Yves Saint Laurent : Sunlights & sound system

 

 

Pour ce nouveau défilé, Saint Laurent a investi le carreau du temple à Paris. Les invités ont été accueillis dans une salle vide, sans décor ni projecteurs. Ils ont d’abord pensé que la maison avait décidé de la jouer minimaliste cette année, préférant la simplicité aux excentricités habituelles auxquelles YSL nous avait habitué.

Mais une fois la lumière éteinte, c’est un podium géant qui est sorti de terre, pour révéler un immense réseau underground fait de néons clignotants, de câbles et de sound system.

La scénographie créée par Jim shaw, était une véritable démonstration de puissance entre jeu de lumières et podium se soulevant, laissant deviner un décor échappé d’un concert de rock.

 

2 - Chanel : La Brasserie Gabrielle au Grand Palais

  chanel

 

Après le supermarché et la rue parisienne des saisons précédentes, Karl Lagerfeld à cette année créé de toutes pièces la «Brasserie Gabrielle», érigée sous la verrière du Grand Palais, pour un défilé d’à peine quinze minutes.

Caisse enregistreuse, zinc authentique et tabourets hauts plantaient le décor, tandis que les invités prenaient place à des tables recouvertes de nappes blanches.

« C'est une vision idéalisée d'un Paris d'aujourd'hui que j'ai voulu exagérer pour calmer le côté “French bashing », explique le couturier Karl Lagerfeld derrière le comptoir. S'il a choisi une brasserie, c'est pour "mettre en valeur une institution typiquement française".

 

 3- Les dômes géodésiques de Louis Vuitton

 

 

Pour sa troisième saison chez Louis Vuitton, Nicolas Ghesquière a présenté son défilé sous des dômes géodésiques construits spécialement pour l’occasion aux abords des jardins de la nouvelle Fondation Louis Vuitton, au bois de Boulogne.

Les structures éphémères aux parois transparentes étaient chacune reliée par un tunnel. L’idée : créer un espace baigné par de la lumière naturelle, qui reflète les pièces miroitantes de la nouvelle collection.

Une scénographie qui logeait parfaitement aux abords de l'impressionnant vaisseau imaginé par Frank Gehry.

 

4 - Ambiance cosmique pour H&M studio

 

 

C’est au Grand Palais, dans un décor futuriste et lunaire, peuplé de navettes spatiales, qu’H&M a présenté sa collection pour l’hiver prochain.

Dans une mise en scène imaginée par Ann-Sofie Johansson, les mannequins ont défilé sur un podium recouvert d'un manteau poudré et argenté rappelant les cratères du sol lunaire, sur lequel s'étaient posées des capsules spatiales aux formes futuristes. A la fin du show, les portes des navettes se sont ouvertes dans un nuage de fumée, pour faire apparaitre des astronautes, servant aux cosmonautes d’un soir, des cocktails célestes.

 

5 - Le show Etam à la piscine Molitor

 

defile etam

 

Pour présenter sa nouvelle collection, Etam a choisi un lieu surprenant et branché : la mythique piscine Molitor située dans le 16e arrondissement de Paris. Les mannequins ont défilé dans la piscine intérieure vidée pour l'occasion et transformée en catwalk bleu turquoise. En guise de décor, des cabines de plages étaient installées au bout du podium, par lesquelles allaient et venaient les mannequins. Des images étaient projetées sur la scène, où jouaient en live des artistes prestigieux.

Pour cette nouvelle saison, la marque a clairement misé sur le digital en organisant un défilé hautement instagramable. Le défilé était retransmis en live stream sur un site dédié. Blogueurs et influenceurs ont quant à eux reçus un accueil des plus privilégiés.

Sur les réseaux sociaux, le hashtag officiel de l’événement, #EtamLiveShow, a explosé. Bilan : 8 409 tweets, 1 781 posts Instagram, et plus de 346 articles presse (médias, blog).


 

Auteur : Stéphanie Le Frapper


 Lire les commentaires
  1. GEOFFROY /

    De beaux voyages en effet avec ces superbes scénographies éphémères qui nous transportent le temps d’un défilé dans les univers des collections de la Fashion Week Parisienne :-) @AtheniumFilms avec Pascal ANQUETIL était sur les podiums avec ses #drones de prises de vues pour mettre en valeur les ambiances lunaires du catwalk #H&M :-) Fly me to the moon !!!